Réactions au renvoi de Jacques Chirac devant la Justice 1ère partie

Publié le par Boris Yarko

     La décision de la juge Xavière Simeoni de renvoyer l'ancien président devant la justice a provoqué une avalanche de réactions du monde politique toutes plus inconséquentes, hypocrites ou abjectes les unes que les autres. Un torrrent de cynisme, de veulerie et d'ineptie.

     C'est pourquoi, pour que tout un chacun puisse juger de la qualité de notre personnel politique, j'ai eu à coeur de vous offrir ce bouquet d'éloquence fleurie...

LES HOMMES DU PRESIDENT :

LA VOIX DE SON MAîTRE =

François Baroin, le député-maire de Troyes a déclaré sur RTL :

« Le Président de la République, il a été attaqué de toutes parts pendant de très nombreuses années. Il n’a rien dit. Il a juste expliqué que son statut présidentiel ne lui permettait pas d’apporter les réponses que la justice lui demandait. Aujourd’hui, il a la possibilité de le faire. D’une certaine manière, c’est un point très positif aussi pour un justiciable comme un autre : ce qui a toujours été la ligne de Jacques Chirac. De pouvoir dire sa part de vérité. »

Hé oui ! L'ex-président a souffert pendant tant d'années de ne pouvoir s'exprimer sur toutes ces affaires. C'est pourquoi il refusa, contre son gré, de se présenter comme simple témoin devant le juge Halphen, refusant à son corps défendant la chance que lui offrait le juge de contourner l'impunité présidentielle par une convocation où il n'était pas mis en examen. Quelle souffrance cela a dû être pour le président Chirca de priver ce bon Eric Halphen de tout témoignage !

Et c'est toujours à l'insu de Jacques Chirac qu'une véritable guérilla judiciaire et législative fut mise en place pour empêcher le président de la République de rendre des comptes.

LA VOIX DU PEUPLE =

Le député UMP Jean-Pierre Grand s'insurge contre cette décision inique et absurde :

« Je ressens comme un acharnement malsain. C'est d'ailleurs ce que me disent les gens dans ma ville. Jacques Chirac ne mérite pas ça. Au départ, on lui reprochait quelque 500 emplois fictifs, maintenant plus que 21 et on le renvoie en justice... A l'arrivée qu'est-ce qui restera ? Zéro emploi ? En tout cas, on aura usé physiquement et moralement un homme pendant des mois et des mois ».

Ah ma bonne dame, c'est y pas malheureux c'qu'on fait subir à ce pauv'Jacques ? Cinq cents emplois fictifs qui disaient ces envieux en perruque et on n'en trouve plus que vingt-un ? Tout ça pour ça ! Il y a vraiment plus de justice dans ce pays ! Et lces mauvaises langues qui disent que les emplois antérieurs au 26 octobre 1992 [12 contrats litigieux] sont couverts par la prescription, car le dernier acte d’enquête remonterait au 26 octobre 1995, ne sont rien que des menteurs ! Comme ces affreux journalistes de Libération qui font le compte des non-lieux pour cause de prescription : la cellule corrézienne payée par la mairie de Paris, les directeurs de cabinet de Jacques Chirac, etc. J'te mettrai tous ces salauds de gauchistes au trou, moi !

LA PLEUREUSE =

Sur son blog, Jean-Pierre Raffarin, ancien premier ministre de Jacques Chirac, proteste contre le renvoi en justice de son ancien protecteur :

« Franchement, envoyer au tribunal un homme qui a participé à la vie de notre République pendant près de 50 ans, pour « ces » motifs, je ne comprends pas.

Pourquoi chercher à le blesser maintenant ? Pourquoi porter atteinte à la fonction présidentielle ? Pourquoi encourager ceux qui s’attaquent à l’image de la France ?

Les Français ont répondu à la question du bilan de la vie politique de Jacques Chirac : il est l’homme politique français le plus populaire ! »


Oui, saint Chirac, martyre des HLM et Lycées d'Ille de France, priez pour nous ! Ô toi, Seigneur, qui souffre dans ta chair de la vilénie des hommes (et surtout des juges), du haut de ton appartement tous frais payés par une puissance étrangère, entends ma prière et glisse un passage sympa dans tes mémoires ! Et que soient maudits ces chiens qui s'attaquent à un vieillard sans défense et crache à la figure de la France en s'attaquant à la figure présidentielle ! Par Stavisky, Rouvier et Dumas, quelle honte !

(Suite des réactions du clan chiraquien dans un prochain post)

Publié dans Corruption

Commenter cet article

Moustic581 06/11/2009 21:52


Oui, il y a des situations qui surprennent et des réactions parfois hallucinantes. a++